Le Document Unique obligatoire
Ou l’application des principes généraux de la prévention

Le Document Unique d’évaluation des risques professionnels, obligatoire dès le premier salarié, a pour objectif d’identifier,d’ évaluer et de hiérarchiser les risques professionnels auxquels sont exposés les membres de l’entreprise. Véritable outil de gestion pour le chef d’entreprise, il permet la mise en œuvre d’une politique de prévention et de maîtrise des risques cohérente, ciblée et efficace.

NR ECLAIRANCE débute son plan d’action à vos côtés, par l’élaboration de ce document unique avec l’observation des  différentes unités de travail en incluant tous les acteurs de l’entreprise afin qu’ils comprennent l’utilité de ce document réglementaire mais vivant.

L’employeur est responsable devant la loi de la santé et de la sécurité des salariés dans son entreprise (article L 4121-1 du code du travail ). Il est tenu à une obligation de résultat, et à ce titre, il est garant de la politique de prévention et de sa mise œuvre. Le Document Unique est une obligation réglementaire du Code du Travail. C’est le document qui sera demandé en priorité par l’inspecteur du travail en cas d’accident de travail grave.

NR ECLAIRANCE réalise votre document unique en prenant en compte de  toutes les
familles de risques et des facteurs de pénibilité. Il est personnalisé et parfaitement adapté à votre entreprise et à votre activité. Il est accompagné d’un plan d’actions qui a pour but d’aider le chef d’entreprise à répondre à son obligation de résultat par des actions ciblées.

Le prévention est une question de méthode

La prévention des risques professionnels recouvre l’ensemble des dispositions à
mettre en œuvre pour préserver la santé et la sécurité de tous les acteurs de l’entreprise, améliorer les conditions de travail et tendre à au travail.

Les neuf grands principes généraux

Pour mettre en place une démarche de prévention, il est nécessaire de s’appuyer
sur les neuf grands principes généraux (L.4121-2 du Code du travail) qui régissent l’organisation de la prévention.

  • Éviter les risques, c’est supprimer le danger ou l’exposition au danger.
  • Évaluer les risques, c’est apprécier l’exposition au danger et l’importance du risque afin de prioriser les actions de prévention à mener.
  • Combattre les risques à la source, c’est intégrer la prévention le plus en amont possible, notamment dès la conception des lieux de travail, des équipements ou des modes opératoires.
  • Adapter le travail à l’Homme, en tenant compte des différences interindividuelles, dans le but de réduire les effets du travail sur la santé.
  • Tenir compte de l’évolution de la technique, c’est adapter la prévention aux évolutions techniques et organisationnelles.
  • Remplacer ce qui est dangereux par ce qui l’est moins, c’est éviter l’utilisation de procédés ou de produits dangereux lorsqu’un même résultat peut être obtenu avec une méthode présentant des dangers moindres.
  • Planifier la prévention en intégrant technique, organisation et conditions de travail, relations sociales et environnement.
  • Donner la priorité aux mesures de protection collective et n’utiliser les équipements de protection individuelle qu’en complément des protections collectives si elles se révèlent insuffisantes.
  • Donner les instructions appropriées aux salariés, c’est former et informer les salariés afin qu’ils connaissent les risques et les mesures de prévention.

La pyramide Bird

La pyramide de Bird est un concept qui permet d’évaluer les probabilités de risques d’accidents graves ou mortels en fonction du niveau d’incidents et presqu’ accidents observés sur le terrain. Plus il y a de déviations (presqu’accidents), plus il y a de risques de blessures majeures…

 

L’étude de Bird établit cette relation en catégorisant, selon une échelle de gravité croissante :

  • les actions dangereuses
  • les presque-accidents
  • les accidents sans gravité
  • les accidents graves
  • les accidents mortels

Les analyses pour la sécurité au travail reproduisent le principe de cette pyramide.